Pourquoi le cheval ?


  • C'est un être de relation dont le regard n'est ni intrusif ni jugeant; Il aime le contact, est sensible aux soins qui lui sont procurés.
    Entre le patient et le cheval (ou le poney) se crée une relation affective favorisant l'expression des émotions et aidant également le patient à acquérir une plus grande confiance en lui et en ses capacités.
    Elle lui permet aussi de gérer ses peurs, le vide, le déséquilibre... en étant sécurisé par la présence de l'équithérapeute.

  • Le cheval est très réactif à l'état émotionnel des personnes qui entrent en relation avec lui. La communication avec lui fait appel au corps, aux gestes, aux émotions, aux sens et à l'instinct.
    Elle est essentiellement sensorielle et non intellectualisée.
    Son comportement va être à l'image de ce qu'il perçoit et c'est à l'équithérapeute d'en faire prendre conscience au patient.

  • C'est également un animal porteur qui, en offrant son dos en mouvement au pas, fait se contracter plus de 300 muscles de son cavalier et l'oblige à corriger en permanence son équilibre, à coordonner ses mouvements, à vivre des états toniques différents en s'adaptant à ses allures, à se construire un schéma corporel le plus juste possible et à s'orienter dans l'espace.

  • Enfin par sa présence imposante, il a également une fonction cadrante : étant réactif à ce qui se passe dans son environnement, il faut, pour l'approcher, apprendre à se discipliner, à respecter l'autre, à se responsabiliser.



Un jeune garçon embrassant la tête d'un cheval